Comment avons nous choisi notre combi VW

POURQUOI CE COMBI ?

Flash back sur Marcel : le légendaire « Combi VW aux palmiers & aux dauphins ».
Ce cher Combi T2B de 1974 est tombé entre nos mains de débutants en août 2015.

POURQUOI UN T2B?

  • Parce que le Split ne rentrait pas dans notre budget (mais alors pas du tout…).
  • Parce que le T2A était plus difficile à dénicher.
  • Parce que le T3 alias Popo a moins une gueule d’ange.
  • Parce que les autres Transporter(s) récents n’ont pas besoin d’être restaurés.
COMMENT CHOISIR NOTRE COMBI ?

1 an à regarder à droite à gauche suivi d’1 mois de recherches intenses. Pour trouver des occaz, nous vous conseillons :

Nous avions un petit budget (7000€) et quelques exigences :

  • Un moteur sain – en gros pas trop de mécanique à faire pour commencer car nous n’y connaissions rien.
  • Une carrosserie SAINE… (ça vaaaaaa… on avait le droit de rêver aussi !) Plus sérieusement, une carrosserie avec un châssis et bas de caisse sains, des points de rouille en surface mais sans trop de rouille perforante.
  • Pas trop de modifications farfelues pour garder le côté AUTHENTIQUE (vous comprendrez en nous lisant pourquoi j’insiste sur ce mot plus tard…)

TADAM MARCEL !

MARCEL

Marcel avait eu plusieurs vies, de nombreuses vies même ! Dans son antre, nous avons découvert :

  • de la moquette orange peinte au rouleau en bleu
  • des marguerites, des dauphins et même des coccinelles partout partout
  • une banquette arrière de Split (elle est à vendre pour les intéressés)
  • des crottes de rongeur dans la super isolation en laine de roche du plafond
  • un toit champignon from nowhere, so sexy, so kitch
  • du vert, du rouge, du bleu sous sa peinture crème
  • un coin arrière droit en fibre de verre

DEBUT DE L’AVENTURE

Avant l’automne nous voulions profiter de la plage avec Marcel :

  • 1er weekend à Hossegor au top avec un simple spleeping bed et une couette (1PV sur le parking des Estagnots et un bon spot caché pour la nuit d’après)
  • 2ème weekend… première panne : bye bye le câble d’accélérateur ! …bye bye le weekend à l’océan !
LA RENOVATION

La première chose qu’il faut savoir lorsqu’on se lance dans une rénovation c’est qu’il faut 2 grands outils :

  • la patience
  • l’optimisme

Si vous avez ces deux ingrédients, FRANCHEMENT je ne me fais pas de souci pour vous. Autre point important, oubliez les dépenses dans vos autres plaisirs…
Ma phrase préférée : « TU VERRAS, ça C’EST VITE FAIT ». Au début Carole y croyait mais maintenant elle a compris l’astuce, tout prend du temps. 2 ans plus tard, nous sortons la tête de la poussière !

 

 

Written by Julien